Lien vers l'article en version portail
+ Répondre au sujet
Affiche les résultats de 1 à 11 sur 11
  1. #1
    Ancien Furieux Divinité Avatar de Pyram
    Inscrit
    septembre 2008
    Lieu
    Clichy
    Messages
    10 916

    Guilde - Team
    Fureur
    Pseudo GW2 : Pyram
    Serveur: Vizunah Square
    Classe : Envouteur

    Par défaut [ARTICLE] ALT+TAB #50 : Et Tout a une Fin

    Mais non, mais non, je vous rassure, je ne vais pas arrêter mes billets d'ALT+TAB - vous pouvez donc ranger vos mouchoirs. En fait, après vous avoir parlé des intros de jeux la semaine dernière, il m'a paru naturel d'aborder à présent le thème des fins de jeux - et curieusement, j'ai l'impression qu'il y a beaucoup plus à dire dessus que sur les débuts de jeux. Voyons cela ensemble, voulez-vous ?




    Tout d'abord, contrairement aux introductions, il n'y a en fait aucune contrainte formelle établie sur ce en quoi doit consister une fin de jeu. Cela peut être des choses aussi variées qu'un message de félicitation, un générique interminable avec les noms de tous les créateurs du jeu, une cinématique sublime aussi longue qu'un film, un mini-jeu surprise, voire rien du tout.

    La raison est a priori simple : à gameplay différents, fins différentes.

    Ainsi, les jeux d'arcade à l'ancienne se contentaient du mythique "Game Over" car l'intention alors était finalement de perdre le moins de temps possible lorsqu'un joueur arrivait "au bout" afin de pouvoir enchaîner rapidement sur la partie suivante (car le temps, c'est de l'argent). Pire, ces premiers jeux ne faisaient de fait aucune différence entre une fin positive ou négative - que vous gagniez ou perdiez, c'était toujours "Game Over" - donnant à l'expression son statut iconique.
     


    A vrai dire, il faudrait même être un peu plus précis en signalant que l'expression Game Over ne vient pas à l'origine des jeux vidéo mais des machines d'arcade qui les précédaient, à savoir... les flippers. Et oui, trop fou.

    On remarquera alors que l'intérêt des jeux à cette époque préhistorique était d'obtenir le plus haut high-score avant la défaite finale - comme si en cette ère lointaine, le voyage était finalement plus important que sa destination...

    Puis, un jour, les développeurs eurent l'idée géniale d'ajouter un scénario à leurs jeux, injectant soudain une structure dans ce qui n'était jusque là qu'une boucle infinie : en effet, qui dit scénario dit un début, un milieu et une fin. Et depuis lors, ils n'ont pas manqué d'idée sur la façon dont leurs titres devaient se conclure...

    Depuis lors, la fin d'un jeu désigne généralement une séquence graphique et musicale présentée au joueur comme une ultime récompense pour avoir réussi à terminer le jeu. De là, comme je l'ai signalé plus haut, les fins de jeux peuvent varier énormément, d'un simple message de félicitation à une cinématique concluant toute la trame scénaristique - de la même façon qu'un film, en fait.

    On remarquera alors que la complexité des jeux influent souvent celle de leurs fins. Il y a donc un lien direct entre le type de jeu et la fin qu'il vous proposera, même si les dernières années ont un peu brouillé les frontières.


    Ainsi, un jeu doté d'un scénario dense et de personnages fouillés (les jeux d'aventure et les RPGs sont les premiers qui viennent à l'esprit) tendra à proposer une fin relativement longue et complexe, résolvant tous les noeuds du scénario, alors qu'à l'inverse, les jeux d'action (FPS et autres jeux d'arcade) tendent à proposer des fins beaucoup plus courtes - qui se ramènent parfois à un simple "Bravo, tu as gagné !"

    Ce n'est pas toujours vrai, bien entendu. Je me souviens d'action-RPGs comme les Diablos dont la fin était relativement courte et, comment dire, directe. A l'inverse, des jeux d'action frénétique peuvent avoir une fin longue et complexe.

    Aussi étrange que cela puisse paraître, les fins de jeu sont d'une qualité souvent inférieure à celle du jeu en lui-même. C'est toujours aussi vrai pour les jeux dont le gameplay privilégie plus l'action que le scénario. Pire, il est devenu habituel d'avoir des jeux dont l'intro est fantastique, avec de longues et belles cinématiques, qui se terminent avec une séquence beaucoup plus courte et presque... décevante.

    A priori, je dirais que la principale raison à cela est que les délais de développement d'un jeu étant généralement (très très) serrés, la fin du jeu est souvent le premier poste à voir ses ressources réduites au profit d'autres aspects du jeu - d'autant qu'on peut légitimement considérer qu'une partie non-négligeable des gens qui y joueront ne le finiront pas (surtout s'il est difficile). Les FPS sont ainsi devenus célèbres pour proposer une fin emblématique généralement d'une minute ou deux montrant le QG du grand méchant explosant débouchant immédiatement sur les crédits du jeu (bah oui, c'est à peine s'ils ont pu respecter les délais de livraison).

    Et donc, contrairement à la conclusion d'un film, la fin d'un jeu vidéo n'est présentée uniquement si le joueur termine la séquence finale, qui consiste généralement en un combat ultime contre le grand méchant - combat pour lequel il aura souvent fallu jouer pendant quelques jours avant de l'atteindre.

    De fait, c'est aussi une séquence qu'il est relativement difficile de revoir après la première fois car même si le jeu vous propose de sauvegarder juste avant le combat final, le joueur devra de toute façon se réentraîner pour réapprendre le maniement du jeu si cela fait longtemps qu'il n'y a plus touché... Certains titres, plus généreux, vous propose de revoir à volonté les cinématiques proposées une fois le jeu fini mais ce n'est pas une généralité.
     


    De fait, la fin d'un jeu est donc surtout un événement rare, et je ne sais pas pour vous, mais lorsqu'elle commence, je me plonge systématiquement dans un état de concentration le plus total pour ne pas en perdre une miette, savourant ardemment le goût de ma victoire (surtout si j'ai bien sué pour arriver jusque là). Il m'arrive d'ailleurs souvent de remettre à plus tard le moment où je finirai un jeu afin d'être dans les meilleures conditions possibles pour en profiter...

    Bon, à présent que nous avons bien cerné ce qu'était une fin de jeu, je vais essayer d'établir une typologie des fins assortie d'exemples plus ou moins célèbres. Voici ce que j'ai pu faire ressortir :
    - une fin courte, abrupte, décevante
    - un film interminable
    - un mini-jeu
    - une fin coup de théâtre OMFG
    - un cliffhanger
    - les fins multiples ou alternatives

    N'hésitez pas à me compléter si j'ai oublié un type de fin notable !
     


    La fin décevante

    Il s'agit donc des fins archaïque du style "Game Over", "Thanks for playing" et autres "Gratz, you won !".

    Un exemple très célèbre de ce genre de fin reste Eye of the Beholder. Je ne sais pas si vous y avez joué mais après avoir souffert sur je ne sais combien de niveaux de donjons interminables, après avoir peiné et souffert horriblement au travers de tous les pièges du jeu, lorsqu'enfin vous arriviez à tuer le Beholder final, vous êtiez alors récompensé d'une... petite fenêtre bleue expliquant que le Beholder était mort et que les aventuriers retournèrent à la surface où ils furent fêtés en héros. Et voilà, c'était tout. Pas d'image, pas de cinématique quelconque, absolument rien.

    C'était à fracasser l'écran avec votre clavier...

    Hélas, on croirait ce type de fin limité à la préhistoire du jeu vidéo mais il n'en est rien ! Je pourrai citer la fin de Halo 2 (une cinématique du niveau d'une transition de niveau) ou celle de Medal of Honor - Allied Assault, qui débouchait directement sur les crédits du jeu... Et je suis sûr que j'en oublie.

    La fin énorme et interminable

    Bon, là, la référence restera encore et toujours la série des Final Fantasy, et plus globalement les jeux de Square-Enix, qui restent un modèle en matière de fins interminables. Chacun de ces titres proposait en effet une fin faisant au minimum une dizaine de minutes, pour ne pas dire une demi-heure dans le cas de certains.

    Bien souvent, ce type de fin marque profondément le joueur, qui se sent extrêmement bien récompensé de tout le temps et l'effort qu'il a pu mettre dans un jeu. Voici

    La fin de Final Fantasy VI, qui dure 22 minutes :




    Malgré tout, je serai vraiment injuste de ne pas mentionner ce qui est sans doute la fin la plus longue de l'histoire du jeu vidéo : Metal Gear Solid 4, avec une fin qui dure une heure !
     


    Si vous avez joué à un jeu proposant une fin plus longue que cela, n'hésitez pas car moi, j'ai jamais vu mieux...

    La fin mini-jeu

    C'est très rare mais parfoisn, vous tombez sur une perle qui vous propose une fin originale qui au lieu de vous imposer la liste interminable des gens qui ont fait le jeu vous propose au contraire de vous relaxer en jouant à un mini jeu.

    Les deux premiers exemples qui me viennent à l'esprit sont Smash Bros. Melee sur Gamecube avec un jeu de tir ainsi que Meteos :
     




    La fin coup de théâtre OMFG

    Historiquement, je crois que la fin OMFG la plus connue reste celle de Metroid, où on découvre que le héros que l'on contrôlait depuis le début était en réalité... une femme. Imaginez le choc à l'époque !




    Dans le genre sympatique un peu moins OMFG, une autre référence reste celle de Portal, avec la chanson Still Alive où l'oridinateur que vous avez passé tout le jeu à tenter de détruire vous chante tranquillement qu'il est... still alive !
     


    Le cliffhanger

    Hélas, c'est un type de fin que je n'apprécie guère, celui des cliffhangers. C'est devenu une mode dernièrement de proposer des fins de jeu débouchant sur l'arrivée d'une suite, au lieu de boucler correctement l'histoire. Autant pour les franchises établies, cela peut se comprendre mais il y aussi des jeux à plus petits budgets qui se permettent de faire ça et là je dis, WTF ? Surtout que le risque de ne jamais avoir de suite devient alors beaucoup plus réel.

    Pour le coup, laissez-moi vous montrer le tout premier jeu pour lequel j'ai eu droit à une fin de ce genre - Golvellius, sur Sega Master System (oui, je suis vieux à ce point-là) :




    Et vous pouvez vous en douter, de suite, il n'y a jamais eu... Cela dit, la fin était suffisamment satisfaisante pour que je leur pardonne (mais quand même, j'ai espéré des années qu'ils fassent une suite, vous parlez d'un traumatisme !).

    Les fins multiples

    Et voilà, j'ai gardé le meilleur pour la fin (*bruit de cymbale*), avec les jeux à fin multiples.

    A bien des égards, je pense que c'est le type de fin le plus pertinent et donc le plus abouti en matière de jeux vidéo. En effet, il s'agit d'un art interactif et qui dit interactivité, dit multiplicité des comportements et conséquences selon les joueurs : quoi de mieux qu'un jeu qui vous propose une fin adaptée à la façon dont *vous* avez joué ?

    Et oui, c'est idéal.

    De fait, on compte finalement un bon nombre de jeux dotés de fins multiples, de Fallout, Dragon Age et autres RPGs à GTA IV et Heavy Rain mais s'il fallait choisir, je ne vous en proposerais qu'un, l'ultime modèle d'excellence en la matière qu'est Chrono Trigger.

    Et pour le coup, voici la vidéo de la fin la plus difficile à obtenir du jeu : la Devlopment Room - où les développeurs se sont mis en scène, y compris Akira Toriyama et Nobue Imatsu à la fin ! Trop fou !
     


    Et voilà, n'hésitez pas à partager les fins des jeux qui vous ont le plus marqué par leur excellence ou leur médiocrité - je n'ai pas fini assez de jeux pour parler en véritable expert...

    Dernière modification de Pyram, 13/01/2011 à 15h48

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Inscrit
    Toujours
    Lieu
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #2
    Prophète Avatar de Sedral
    Inscrit
    septembre 2010
    Messages
    4 331

    Pseudo GW2 : Sedral
    Serveur: Arborstone
    Classe : Guerrier
    Pseudo LOL : Sedral
    Champions LOL : Teemo
    Pseudo SC2 : Sedral
    Race Starcraft 2 : Zerg
    Ligue Starcraft 2 : Bronze 1v1
    Pseudo D3: Sedral#2932
    Classe : Féticheur
    Level : 10

    Par défaut

    la meilleure fin de tout les temps, celle de halo reach.

    j'étais tellement attaché à Noble 6 que j'ai failli chialer à la fin

  4. #3
    Bagnard BagnardDivinité
    Inscrit
    décembre 2007
    Lieu
    Fresnes (94)
    Messages
    13 434

    Pseudo LOL : leandra
    Blog Entries
    4

    Par défaut

    La fin de mgs 4 c'est comme celle de mgs 3 j'étais tout chose quand ça c’est terminé.

    Et portal <3

    Encore merci pour tes article mister pypy !

  5. #4
    Rédacteur Membre Furieux
    Légende
    Avatar de Crazy
    Inscrit
    novembre 2010
    Lieu
    95
    Messages
    8 850

    Guilde - Team
    LdS / Fureur
    Pseudo GW2 : Shinnah
    Serveur: Vizunah Square
    Classe : Rôdeur
    Pseudo LOL : Gragas Fan Club
    Champions LOL : Gragas
    Pseudo Wildstar : RubyLax
    Classe : Ingé/Colon

    Par défaut

    Celles qui me viennent à l'esprit, c'est Diablo, et les fins alternatives de Gabriel Knight 1
    Correctrice d'appoint

    Et maintenant, j'ai un blog

  6. #5

    Par défaut

    Oula en parlant de ton age Pyram, ça me rappelle les jeux de mon enfance, étant de la même génération que toi (un mois de plus )

    Donc fin des années 80, début 90, les jeux était "'Infinissable", d'une difficulté sans nom, sans possibilité de sauvegarde fallait les recommencer depuis le début à chaque fois!!

    J'avais l'Amstrad CPC 6128 à l'époque pas de console. (si une Atari 2600 qui prenait la poussière)

    Je n'ai donc du finir aucun jeu, à part le fameux "Game Over" quand tu as perdu.

    ++
    Dernière modification de Midol, 13/01/2011 à 20h48

  7. #6
    Champion Avatar de Zhein
    Inscrit
    juin 2010
    Messages
    2 050

    Pseudo LOL : Zhein Corso
    Champions LOL : Taric
    Pseudo SWTOR : Satori
    Classe : Mercenaire

    Par défaut

    Dans toutes les fins proposées, j'ai un jeu où je n'arrive pas trouver une place pour la fin. Il y a des fins multiples certes, mais bon...

    Planescape: Torment (oui, encore et toujours Planescape: Torment, parce que ce jeu vidéo est un OVNI) . La fin n'est pas terriblement longue, elle est même terriblement courte pour tout dire. Il n'y a pas de coup de théâtre, pas de cliffhanger, pas de "OMGWTFBBQ !", juste un fin qui conclu parfaitement le jeu. Et je dois avouer que c'est un des rares jeux à m'avoir fait cet effet là :
    Pas besoin d'une heure de cinématiques, de dialogues et d'une voix off pour m'expliquer ce que je n'avais pas compris ou m'annoncer ce qui adviendra, juste la fin du jeu. L'accomplissement de ma partie "Voila, tu es arrivé au bout de ce que tu cherchais à faire, FIN.". Et je ne suis pas déçu parce que c'est ce que je demandais. Une fin qui termine le jeu, là où j'ai l'impression que beaucoup de jeux laissent tout un tas de trucs en suspens, on se laisse une porte ouverte pour faire une suite (voir on l'annonce comme dans la fin cliffhanger), on raconte toute une histoire (qu'on aurait pu jouer, au lieu de se la faire raconter !), mais on ne termine jamais vraiment le jeu. Je ne sais pas si je suis bien clair.

    Sinon, j'ai terminé la "campagne" Terran dans X3 Terran Conflict. "CONGRATULATIONS !". Je n'aurais pas imaginé qu'on puisse me mettre un truc comme ça aujourd'hui encore.

  8. #7
    Ancien Furieux Champion Avatar de Funky Flex
    Inscrit
    février 2010
    Lieu
    Châtenay Malabry
    Messages
    2 147

    Guilde - Team
    Fureur
    Pseudo GW2 : Funky Flex
    Serveur: 80
    Classe : Voleur
    Pseudo LOL : Funky Flex
    Champions LOL : Ashe

    Par défaut

    Une préférence pour la fin de Portal qui colle tout a fait à l'ambiance et à l'humour <3
    "JcJ : Les développeurs de JcJ dans notre équipe sont parmi les plus chevronnés au monde. Jusqu’à présent, très peu de joueurs ont vu, ou même entendu parler du JcJ en monde ouvert sur Ilum : lorsque vous atteindrez un niveau élevé, attendez-vous à être époustouflé !"

    James Ohlen
    SWTOR Game Director

  9. #8
    Serf Avatar de Arosh
    Inscrit
    janvier 2009
    Lieu
    Canada / Ontario / Toronto
    Messages
    79

    Pseudo AION : Arosh
    Classe : Rôdeur

    Par défaut

    Et les fins qui finissent l'histoire...mais avec une suite qui sort 1 ou 2 ans après sans que ce soit prévu et qui du coup foire complètement la fin du premier épisode...qu'en penser ?

    Le premier qui me viens à l'esprit est Dead Space, la fin du 1 termine bien l'épisode, et quand je l'avais fini à sa sortie je m'étais persuadé qu'il n'y aurais qu'un seul et unique épisode. J'ai fait la démo de Dead Space 2 de facon un peu "machinale" quand elle est sortie, et puis tout d'un coup, l'intro (ceci dit très bonne), l'histoire...ba quand on a fini le 1...erk c'est amer quand même.

    Très très bon article ! J'ai personnellement connu beaucoup plus de Game Over en tant que fin de jeu que de fin "officiel"...lassitude ?

  10. #9
    Tu m'vois, tu m'vois p'us !! Seigneur Avatar de MooG Waii
    Inscrit
    mai 2009
    Lieu
    Rouen
    Messages
    3 036

    Guilde - Team
    FUREUR
    Pseudo .BNET
    MooG#2764

    Par défaut

    @Pypy : Toujours un plaisir de te lire !

    @Midol : +1 à l'époque les 3/4 des jeux étaient infinissable ! surtout pour moi du haut de mes 8ans xD
    J'avais un Amstrad cpc 6600, je pourrais vous citer nombres de jeux non-finis du à la difficulté de l'époque... comme Arkanoide "simple et efficace"...
    Ceux que j'ai eu le temps de finir dont je me souvient vus que je peu les compter sur le bout des doigts xD
    Ikari Warriors / Boulderdash / Paperboy 1 et 2 et quelques shooters genre 1942...

    Bref que du bon ! tiens sa me donne envie de me lancer un petit UN Squadron

    Sinon les meilleurs fin...
    histoire : Planescape / Baldurs gate
    Salvatrice : Diablo II en enfer Hardcore solo.
    Graphique / Ambiance : Les 2 premiers resident evil qui se finissaient en apothéose !
    Décevante : Fallout 3... Obliger d'acheter des DLC pour ne pas etre frustré -.-
    Frustrante : Assassin Creed 2 ! obliger d'attendre Brootherhood pour tuer les Borgia -.-

    et y'en as d'autres...
    Dernière modification de MooG Waii, 19/01/2011 à 11h13

  11. #10
    Rédacteur Membre Furieux
    Légende
    Avatar de Crazy
    Inscrit
    novembre 2010
    Lieu
    95
    Messages
    8 850

    Guilde - Team
    LdS / Fureur
    Pseudo GW2 : Shinnah
    Serveur: Vizunah Square
    Classe : Rôdeur
    Pseudo LOL : Gragas Fan Club
    Champions LOL : Gragas
    Pseudo Wildstar : RubyLax
    Classe : Ingé/Colon

    Par défaut

    Tiens dans le genre "fin géniales" : les 3 fins différentes de "The Bard's Tale"
    Correctrice d'appoint

    Et maintenant, j'ai un blog

  12. #11
    Champion Avatar de Aleyx
    Inscrit
    mai 2009
    Lieu
    Paris
    Messages
    2 508

    Pseudo .BNET
    Passcloser#2127
    Blog Entries
    6

    Par défaut

    Ces dernières années j'ai adorer les fins des Bioshock. Cela va en crescendo et c'était assez poétique.

    Bioshock



    Bioshock 2 ( ATTENTION - gros spoilers sur Rapture et les personnages )



    Ce que j'ai refait plusieurs fois uniquement pour retrouver sa fin:
    Zelda: Link's Awakening sur Gameboy en 93 et ressorti dans sa version couleur en 1998.
    La chanson du rêve.. avec la vision de l'île qui disparait, c'était grandiose!

    Enfin, une qui m'a plu énormément enfin malgré que le jeu soit court et très moyen, c'est celle de
    SW force unleashed 2



    A l'inverse, j'ai adorer Mafia II mais la fin était bâclé, rapide et sans réponses concrètes.

+ Répondre au sujet

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membre(s) et 1 visiteur(s))

     

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code HTML est Activé
=

Copyright ©2006 - 2013, Fureur. Pour toute information, merci de nous contacter sur Contact ou Partenariat.
Single Sign On provided by vBSSO