Lien vers l'article en version portail
+ Répondre au sujet
Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affiche les résultats de 1 à 15 sur 17
  1. #1
    Ancien Furieux Divinité Avatar de Pyram
    Inscrit
    septembre 2008
    Lieu
    Clichy
    Messages
    10 916

    Guilde - Team
    Fureur
    Pseudo GW2 : Pyram
    Serveur: Vizunah Square
    Classe : Envouteur

    Par défaut [ARTICLE] ALT+TAB #38 : Halloween Special, ou la Peur

    Halloween, c'est dans dix jours, mes amis ! Aussi, entre deux préparations de costumes pour cette soirée, me suis-je dit que c'était l'occasion ou jamais de revenir sur cette émotion profonde et viscérale très répandue dans les jeux vidéo : la Peur, avec une majuscule. J'avoue, les zombies, les fantômes, il y a longtemps qu'ils ne me font plus peur. Le vétéran de ?House of the Dead' et autres ?28 Jours Plus Tard' que je suis est depuis longtemps blasé des menaces mortes-vivantes. En fait, les zombies de jeux vidéo ne me sont plus vraiment *effrayants*, menaçants certainement, mais pas au point de provoquer une réaction de terreur.




    Quand on y réfléchit, on se rend compte finalement du fossé qu'il y a entre la peur induite par les jeux vidéo et la vraie peur, celle de la vraie vie. Car ce qui nous terrorise vraiment, ce sont des événements réels comme une araignée qui vous remonte la jambe, un intrus qui pénètre par effraction dans votre maison, ou un accident de voiture interrompant votre quotidien. Ca, ça fait vraiment peur.

    Du coup, ne serait-il pas logique que les jeux vidéo reprennent cette caractéristique ? Par exemple, une chose qui me ferait vraiment peur ne serait pas un quelconque croquemitaine interrompant mon sommeil au milieu de la nuit, mais quelqu'un, un inconnu, pénétrant dans ma maison, pour une raison là aussi inconnue. A ce titre, les gens, les vrais, sont plus effrayants que les démons, les morts-vivants et autres entités maléfique tout simplement parce que les vrais gens existent réellement.

    Du coup, pourquoi les jeux vidéo du genre horrifique sont-ils systématiquement centrés sur la lutte contre des menaces surnaturelles ?

    Alors que les développeurs n'hésitent jamais à implémenter la violence à outrance, il aurait été plausible de voir surgir des jeux basés sur un concept aussi simple que des gens faisant du mal à d'autres gens. Certains jeux en sont très proches, comme Bioshock, mais même ce dernier reste ancré dans un univers fantastique.
     


    Si vous avez vu des films comme 'C'est arrivé près de chez vous' ou "Henry, portrait d'un serial killer', vous vous rendez bien compte que la véritable horreur ne vient pas d'une quelconque menace surnaturelle : souvenez-vous de la séquence de Henry où il pénètre dans une maison avec un compère et assassine toute la maisonnée (une scène similaire se retrouve dans 'C'est arrivé près de chez vous', dans un registre plus humour noir). L'horreur ici ne vient pas avec des effets spéciaux, mais de la réalité perçue : parce que c'est arrivé et que nous savons que c'est arrivé (près de chez vous, peut-être), le spectacle suscite la terreur.

    C'est un genre d'horreur "sèche" que j'opposerais à la classique horreur "grasse" pleine d'hémoglobine et de faux membres en plastique.
     


    Les jeux vidéo du coup prennent une approche complètement différente. A contre-courant de la majorité, des exceptions comme Heavy Rain cherchent à provoquer cette sensation de menace réelle : souvenez-vous de la séquence du rêve de Madison, où elle est soudain attaquée par des inconnus chez elle, par exemple. Le jeu, bien qu'un thriller à la base, emploie des ficelles proches de l'horreur sèche alors que les jeux classés Horreur actuellement (Resident Evil, Silent Hill et alii) sont plutôt du genre à multiplier les effets sonores bruyants et les créatures affreuses propres à des attractions de fêtes foraines...

    Du coup, je me dis, pourquoi si peu d'horreur sèche dans les jeux vidéo ? Sans doute pour la même raison que l'horreur grasse existe : le divertissement. En effet, il y a un facteur important qui génère la sensation de peur dans l'horreur sèche : c'est l'impuissance. L'impuissance face à la menace, au danger. Or, imposer cette sensation d'impuissance dans un jeu n'a rien de fun, bien au contraire.

    Ce qui signifie, horreur !, que les jeux vidéo seraient dans leur essence même incapables de produire un effet de terreur allant au de là de la surprise ou du dégoût, loin, très loin de la vraie peur viscérale. Cela dit, les artifices existent bel et bien, et ils sont très nombreux. C'est juste qu'ils resteront du niveau de l'horreur grasse, et n'iront pas jusqu'aux tripes.

    Voici, en vrac, quelques unes des nombreuses méthodes qu'emploient les développeurs pour véhiculer la peur.
     


    La surprise

    L'une de mes premières expériences de peur dans un jeu vidéo remonte à un grand classique : Doom 2. Je ne sais plus trop quand mais à un moment donné, vous ouvriez une porte et soudain, un horrible démon vous surprenait derrière. Je me souviens que mon coeur fit un bond dans ma poitrine et qu'il me fallut quelques instants après avoir liquidé le monstre pour reprendre contenance.

    De tous les artifices, je pense que c'est le plus courant, et ma foi, le plus efficace. Beaucoup de jeux incluent ce genre d'événement qui vous prend au dépourvu et donc vous fait bondir ne serait-ce qu'un peu dans votre siège, tout comme au cinéma. Un autre exemple typique est l'attaque des chiens dans Resident Evil qui vous sautent dessus de derrière une fenêtre. Le problème de cet artifice est que si l'on en abuse, le joueur finit par s'y habituer et l'effet de peur est perdu pour la suite.

    Les effets sonores répétitifs

    Les sons ont une influence importante en tant que véhicule d'émotion, et la peur peut aussi en bénéficier. Souvenez-vous de Sonic, de cette crispante musique qui se jouait soudain lorsque le hérisson commençait à manquer d'air sous l'eau - je n'ai jamais entendu de musique plus stressante. Rien de mieux pour se mettre à paniquer et laisser mourir le petit héros bleu.

    Au de-là d'un effet de tension, des bruits d'ambiance tels que râles, frottements, hurlements fournissent une ambiance suffisamment tendue pour rendre des jeux comme Silent Hill et consorts extrêmement stressants.




    Les effets sonores programmés

    Les psychologues parmi vous doivent connaître le terme de conditionnement psychologique : en l'occurrence ici, il s'agit d'associer un événement effrayant à un stimulus sonore spécifique, son ou musique. Dès lors, la prochaine fois que l'on entend ce son, l'esprit devient anxieux du fait de l'association qui a été faite entre ce son et l'événement.

    Dans les jeux vidéos, on utilise ce genre d'association typiquement pour marquer la présence d'un boss par exemple : dans Resident Evil 3 : Nemesis, lorsqu'on entendait le thème musical de la Nemesis, on savait qu'il était quelque part dans la zone. Idem pour la série des Silent Hill.

    Evidemment, ce lien entre émotion et musique n'est pas utilisé que pour la peur mais peut être associé à une pause relaxante ou à une victoire (je sais pas vous mais ça me fait ça avec le thème de la victoire des Final Fantasy...), permettant ainsi de jouer sur toute une gamme d'émotions.




    Les vibrations

    Les vibrations de la manette sont un grand classique pour exprimer au joueur un effet de choc littréalement physique, mais comme pour les effets de surprise, il ne faut pas non plus en abuser. Silent Hill 2 avait fait une excellente utilisation de ces vibrations en simulant un léger battement de coeur indiquant le niveau de santé de votre personnage (mon niveau de tension augmentant avec le rythme cardiaque des vibrations...).

    L'obscurité

    Qui n'a jamais eu peur du noir ? L'effet ici ne se limite évidemment pas seulement aux ténèbres mais couvre tout ce qui peut limiter la vision, comme le brouillard à la Silent Hill par exemple. Tout ce qui vous empêche de voir clairement d'où les ennemis peuvent surgir permet de créer de la tension, une forme d'inquiétude permanente qui, lorsqu'elle vire à la paranoïa, signe le succès des développeurs.

     

    Les enfants

    Par convention, dans les films d'horreur, on ne touche pas aux enfants ni aux animaux - parce que ce sont des symboles d'innocence. Dès lors, lorsqu'un jeu les met en scène de façon horrifique, préparez-vous à de bons instants de malaise. Je me souviens d'une séquence de Max Payne avec la petite berceuse qui se jouait par dessus des cris de bébé et le hurlement d'une femme. Sachant que le cri des bébés est en soi l'un des sons les plus inconfortables qui soit, les développeurs n'ont donc guère eu de difficulté pour nous perturber... Un autre exemple dans le genre est à nouveau dans Silent Hill avec l'utilisation des petites filles...

     

    Le glauque

    Il n'y a rien de mieux pour rendre un jeu effrayant que d'y mettre des éléments tordus et perturbants, basé sur le principe du contre-nature mais la frontière entre horreur sèche et horreur grasse est délicate et l'on tombe très vite dans le grandguignolesque. L'exemple archétypal reste le zombie : de simples clichés désormais, il est difficile désormais de sentir perturbé quand on en voit un. Cependant, si le jeu vous donne un peu de background supplémentaire en vous montrant que le zombie était quelqu'un de normal auparavant, qu'il avait une vie normale avec une famille, etc., alors le fait de lui tirer une volée dans le crâne au shotgun devient tout d'un coup beaucoup plus dérangeant...

    Si un développeur parvient à obtenir cet effet, alors c'est gagné.

    Ce qui ne marche pas

    Beaucoup d'artifices supposés provoquer la peur ne fonctionnent pas, ou plus très bien. Au contraire, certains de ces artifices peuvent même ruiner l'expérience. Parmi ceux-ci, je peux citer en vrac :
    - les cinématiques supposés faire peur, mais qui ne font en général que briser la continuité dynamique du jeu
    - une mauvaise maniabilité : qui peut apprécier un jeu d'horreur quand vous devez vous tordre les doigts pour tirer sur un zombie ?
    - Trop de second degré : des dialogues et tirades qui en font un peu trop risquent au contraire de ruiner complètement l'ambiance horrifique, virant dans le burlesque de l'horreur grasse.
    - le multijoueur : la peur joue sur le sentiment d'isolement. Si vous êtes tout un groupe à jouer dans le salon, ça ne marchera pas...

    Alors, qu'en pensez-vous ? Un jeu peut-il provoquer une sensation d'horreur véritable ?


  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Inscrit
    Toujours
    Lieu
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #2
    Barbare Avatar de Mantis
    Inscrit
    mai 2010
    Messages
    774

    Pseudo SC2 : Mantis (380)
    Race Starcraft 2 : Zerg

    Par défaut

    Pour les petites filles, un exemple marquant c'est FEAR!
    Lorsque j'ai joué au premier, je me sentais vraiment mal sur certains passages et je flippais dès que la fillette apparaissait alors que dans les épisodes suivant, lorsqu'elle est une femme, ce n'est plus pareil

  4. #3
    Ancien Furieux Prince Avatar de Volken
    Inscrit
    janvier 2010
    Lieu
    Chantilly
    Messages
    5 898

    Pseudo LOL : Volken
    Blog Entries
    6

    Par défaut

    au niveau de la musique aussi, ils jouent également sur l'habitude, puisque dans certains jeux, la musique que tu associes à la peur peut apparaitre n'importe quand, sans que forcément quelque chose arrive :P ça évite justement de s'habituer à ça ^^
    Skin > Skill

    [24-04, 12:37] Eilema: il n'y a décidément que volken qui est parfait !
    Dark Vador : George Lucas m'a tuer

  5. #4
    Barbare Avatar de Mantis
    Inscrit
    mai 2010
    Messages
    774

    Pseudo SC2 : Mantis (380)
    Race Starcraft 2 : Zerg

    Par défaut

    Les psychologues parmi vous doivent connaître le terme de conditionnement psychologique : en l’occurrence ici, il s’agit d’associer un événement effrayant à un stimulus sonore spécifique, son ou musique. Dès lors, la prochaine fois que l’on entend ce son, l’esprit devient anxieux du fait de l’association qui a été faite entre ce son et l’événement.
    C'est dit ^^

  6. #5
    Ancien Furieux Prince Avatar de Volken
    Inscrit
    janvier 2010
    Lieu
    Chantilly
    Messages
    5 898

    Pseudo LOL : Volken
    Blog Entries
    6

    Par défaut

    j'ai vraiment pas les yeux en face des trous ^^
    Skin > Skill

    [24-04, 12:37] Eilema: il n'y a décidément que volken qui est parfait !
    Dark Vador : George Lucas m'a tuer

  7. #6

    Par défaut

    ah Pyram tu fêtes Halloween, mais c'est hasbeen!!

    sinon pour répondre au autre:
    la musique ce n'est pas qu'une affaire de conditionnement, certains sons sont angoissants par nature quelque soit la culture, la raison est physiologique, par exemple l'utilisation, des fois abusives des Tritons:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Triton_%28musique%29

    ++

  8. #7
    Ancien Furieux Divinité Avatar de Pyram
    Inscrit
    septembre 2008
    Lieu
    Clichy
    Messages
    10 916

    Guilde - Team
    Fureur
    Pseudo GW2 : Pyram
    Serveur: Vizunah Square
    Classe : Envouteur

    Par défaut

    Super intéressant cette histoire de triton Midol, merci !

  9. #8
    Voyageur Avatar de Vondeck
    Inscrit
    août 2009
    Lieu
    Clermont-Ferrand
    Messages
    166

    Guilde - Team
    Fureur
    Pseudo LOL : Lordgougou

    Par défaut

    Super article

    Sinon, je viens de réaliser un truc marrant, c'est toujours les petites filles qui font peur, jamais les petits garçons

  10. #9
    Ecuyer Avatar de KroussTibath
    Inscrit
    avril 2010
    Messages
    661

    Pseudo LOL : KroussTibath

    Par défaut

    Excellent article Pyram.

    Il m'a fait pensé à L4D de long en large, la musique, l'obscurité, les effets sonores... Quoi de plus stressant que d'entendre les pleurs de la Witch dans un entrepôt uniquement éclairé par une lampe torche ?

    Enfin bref, Merci =)

  11. #10
    Ancien Furieux Prince Avatar de Volken
    Inscrit
    janvier 2010
    Lieu
    Chantilly
    Messages
    5 898

    Pseudo LOL : Volken
    Blog Entries
    6

    Par défaut

    Citation Envoyé par Vondeck Voir le message
    Super article

    Sinon, je viens de réaliser un truc marrant, c'est toujours les petites filles qui font peur, jamais les petits garçons
    ben oui les amis de Benoit XVI et de Mickael Jackson te le diront, les petits garçons ça donne du plaisir, ça fait pas peur
    Skin > Skill

    [24-04, 12:37] Eilema: il n'y a décidément que volken qui est parfait !
    Dark Vador : George Lucas m'a tuer

  12. #11
    Page Avatar de Andryale
    Inscrit
    mai 2010
    Lieu
    Sur mon petit nuage
    Messages
    448

    Guilde - Team
    Fureur
    Pseudo LOL : Andryale

    Par défaut

    Citation Envoyé par Volken Voir le message
    ben oui les amis de Benoit XVI et de Mickael Jackson te le diront, les petits garçons ça donne du plaisir, ça fait pas peur
    J'suis pliée.

    Excellent l'article, Pyram.

  13. #12
    Mercenaire Avatar de Alroyce Haze
    Inscrit
    mars 2009
    Messages
    1 093

    Guilde - Team
    FUREUR
    Pseudo LOL : Alroyce Haze

    Par défaut

    Le truc qui me fais vraiment flippé c'est le soir de marché sur un chemin en gravier dans un état **hypodronique** (fonsdé quoi)
    car je met dans un état paranoïaque et je crois toujours qu'une ombre me suis car le son de mes pas sur le gravier sont en décaler!!

    C'est peut être space mais je suis sur que je ne suis pas le seul à avoir eu cette étrange sensation
    Dernière modification de Alroyce Haze, 22/10/2010 à 17h04

  14. #13
    Champion Avatar de Zhein
    Inscrit
    juin 2010
    Messages
    2 050

    Pseudo LOL : Zhein Corso
    Champions LOL : Taric
    Pseudo SWTOR : Satori
    Classe : Mercenaire

    Par défaut

    En jeux d'horreur, il y en a qui sont vraiment bons pour induire un fort sentiment de malaise de par globalement tous les artifices présentés dans l'article. Le dernier dont j'ai testé la démo, c'est Amnesia : The Dark Descent. En plus d'être complètement perdu dans le jeu, on a vraiment une sensation d'impuissance très forte (du fait qu'on n'ai pas d'arme de toute façon). J'ai failli mourir d'une crise cardiaque lors de la démo.

    Une petite vidéo vous donnera idée de comment ça se joue.

  15. #14
    Ancien Furieux Prince Avatar de Volken
    Inscrit
    janvier 2010
    Lieu
    Chantilly
    Messages
    5 898

    Pseudo LOL : Volken
    Blog Entries
    6

    Par défaut

    un jeu comme ça qui avait une pure ambiance, c'était Sanitarium, un point & click sur le theme de la folie, une merveille du genre
    Skin > Skill

    [24-04, 12:37] Eilema: il n'y a décidément que volken qui est parfait !
    Dark Vador : George Lucas m'a tuer

  16. #15
    Serf Avatar de Arosh
    Inscrit
    janvier 2009
    Lieu
    Canada / Ontario / Toronto
    Messages
    79

    Pseudo AION : Arosh
    Classe : Rôdeur

    Par défaut

    Arf même pas une ligne sur Dead Space, je suis presque déçu =/

    Ayant fait un paquet de survival horror ou jeu "dit" qui font peur...j'ai pris une claque avec Dead Space, vraiment.

    Bon on m'avais prévenu et je m'était préparé à avoir peur (jouer sur grand ecran, dans le noir, seul, le son qu'il faut...), mais vraiment très très bon (si on exclu la fin...qui est loin de faire peur mais bon je lui pardonne ^^)

    Rien que l'intro met en condition, sur une musique de berceuse : http://www.youtube.com/watch?v=wfazAz10HRI

    Mais sinon très bon article ! Et je plussoi Zhein pour Amnesia, même si il y aura moyen de rendre la démo encore plus flippante .
    Mais c'est un parti pris quand même de développer un jeu d'horreur, ca écarte un trèèèèès grand nombre de joueur (de clients pour le studio de dev), c'est compréhensif qu'on en voit pas des masses sur le marché.

    Je serais curieux de savoir ce que ca donne du côté du Japon, ils doivent avoir de grandes perles, c'est pas les derniers question horreur !
    Dernière modification de Arosh, 25/10/2010 à 04h47

+ Répondre au sujet
Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membre(s) et 1 visiteur(s))

     

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code HTML est Activé
=

Copyright ©2006 - 2013, Fureur. Pour toute information, merci de nous contacter sur Contact ou Partenariat.
Single Sign On provided by vBSSO