Lien vers l'article en version portail
+ Répondre au sujet
Affiche les résultats de 1 à 4 sur 4
  1. #1
    Ancien Furieux Divinité Avatar de Pyram
    Inscrit
    septembre 2008
    Lieu
    Clichy
    Messages
    10 916

    Guilde - Team
    Fureur
    Pseudo GW2 : Pyram
    Serveur: Vizunah Square
    Classe : Envouteur

    Par défaut [ARTICLE] ALT+TAB #37 : Refuser de choisir

    Si vous êtes un habitué de mes articles, vous devez déjà savoir que je suis un grand fan de Dragon Age : Origins. Parmi les moments qui m'ont fait le plus apprécier le jeu, il y a une marque de fabrique de Bioware devenue classique : les dilemmes scénaristiques, et en particulier les dilemmes amoureux. Pour être clair, lequel des PNJ devais-je choisir pour ma romance de long terme ? Devrais-je choisir la sexy mais tellement chieuse Morrigan ? Ou plutôt la gentille et pure Lelliana ? Ou encore devrais-je succomber aux avances délicieusement perverses de Zevran ? Ah, c'est trop difficile de choisir




    A vrai dire, Bioware est un habitué puisqu'ils me proposaient déjà le même dilemme à l'époque des Baldur's Gate, et comme à l'époque, je refais la même chose : je suis chaque romance en parallèle jusqu'à ce que je sois absolument forcé de faire un choix (ah, Jaheira, peut-être aurais-je du te choisir toi !).

    Pourquoi cette attitude ? (car je pense bien ne pas être le seul à avoir ce travers...)

    Pourquoi d'ailleurs mets-je autant d'implication dans un choix finalement futile entre de simples, voire vulgaires personnages imaginaires - au point même de refuser de m'engager avec aucun d'entre eux ?

    A priori, je répondrai simplement par de la psychologie de base : l'être humain aime avoir le choix. Ou plus exactement, nous n'aimons pas voir l'étendue de nos choix possibles se réduire, et c'est effectivement ce qui se passe quand on doit choisir entre Morrigan, Lelliana et Zevran. Comme dans la vraie vie.
     


    En bref donc, on aime se garder une porte de sortie. Et surtout, on ne supporte pas l'idée de risquer de perdre cette porte.

    Les illustrations pratiques de ce mécanisme psychologique sont nombreuses. Un gamin, qui ne témoignait jusque là aucun intérêt à un jouet, se met à le désirer dès qu'il voit un autre enfant jouer avec, craignant d'en perdre la possession. De même, une nouvelle interdiction quelconque provoque une prolifération des infractions testant cette interdiction, alors que tout le monde jusque là n'y montrait aucun intérêt.

    Et dans les jeux vidéo, ce genre de dilemme est devenue une quasi habitude depuis que la plupart des jeux intègrent une composante de jeu de rôle, notamment dans la personnalisation et la progression des personnages : devrais-je mettre mes points en force ou en intelligence ? Choisir une spécialisation en fusil d'assaut ou en grenade ? Augmenter ma mobilité ou bien ma furtivité ?

    Les possibilités tant en terme de scénario et de gameplay semblent infinies.
     


    Du coup, on peut se dire que les développeurs n'ont peut-être pas encore tout expérimenté en matière de dilemme narratif. A vrai dire, je crois qu'à part Heavy Rain et les grands titres Bioware que sont Dragon Age et Mass Effect, peu de gros titres récents finalement jouent le jeu de cette construction scénaristique - l'habitude est encore trop au scénario linéaire (à la Final Fantasy, oserais-je ricaner).

    De ce point de vue, proposer des choix qui vont tuer le personnage-joueur n'ont finalement que peu de conséquences alors que l'on peut toujours recharger la partie. Par contre, forcer le joueur à sacrifier un personnage ou un autre de son équipe peut déboucher sur un véritable traumatisme : souvenez vous du choix à faire entre Ashley et Kaiden dans Mass Effect...

    La tension du choix sera alors d'autant plus grande qu'un jeu peut nous forcer à allouer (d'aucuns diraient "gaspiller") des ressources du jeu pour maintenir ouverts les différents choix possibles aussi longtemp que possible. Autre exemple à exploiter : forcer le joueur entre améliorer ses capacités ou la possibilité d'accéder à un autre pan de l'histoire (souvenez-vous de Bioshock et des Little Sisters).
     


    Ce genre de mécanisme peut se révéler très intéressant : les dilemmes dynamisent fortement une construction scénaristique, et les designers de jeu ont encore beaucoup de possibilités devant eux - il n'y a plus qu'à les mettre en oeuvre. Et vous, quels étaient les choix qui vous ont été les plus difficiles ?


  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Inscrit
    Toujours
    Lieu
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #2
    Champion Avatar de Aleyx
    Inscrit
    mai 2009
    Lieu
    Paris
    Messages
    2 508

    Pseudo .BNET
    Passcloser#2127
    Blog Entries
    6

    Par défaut

    Super, je savoure l'article

    Je vais commencer par les choix les plus faciles: Bioshock 1 & 2.
    Les petites soeurs m'ont attendris, je me sentait obliger de toutes les sauver, et ceci pour chaque niveau.
    même si pour récolter de l'Adam, ca met 3 fois plus de temps.

    Du coté de Bioware, même si se sont actuellement les seuls jeux qui proposent plusieurs romances, je pense que cela existe depuis longtemps, même au delà des premiers sims. En dehors des RPG, on peux voir pas mal de jeux avec ce genre de polygamie assumée.
    Tu as bien fait de choisir ses photos, Dragon Age reste le meilleur exemple actuel, surtout qu'on peux carrément tuer quelques uns des compagnons. C'est dommage qu'on fait tant de choix et que l'on reste quand même avec un tas de questions sans réponses.

    Cas particulier pour Mass Effect ou l'on peux garder sa romance du 1er jeu.
    Il faut bien contenter les personnes fidèles, à espérer jusqu'au bout ^^
    Je suis justement en train de refaire Mass Effect 2 ces temps ci pour avoir cette possibilité avec Liara.

    Coté Action. De mémoire, les choix les plus difficiles rencontrés étaient sur Fallout 1 & 2. Malgré le tour par tour, c'etait une tension omniprésente pour s'en sortir.
    Ceux que j'ai le plus apprécié étaient sur The Witcher, la il y a vraiment 3 voies distinctes qui permettent de tracer le scénario. Ce n'est pas qu'une question de bonté ou méchanceté, cela tourne autour la conciliation entre les humains et les peuples menacés d'extinction.

    J'attends de voir le jeu qui nous met au pied du mur ou qui demande de faire un choix crucial sur le vif. La véritable interaction qui ferait dire après coup "Woouah, j'en ai mouiller ma chemise dit donc".
    Cela finira bien par dépasser le niveau des séries cultes. (Jack Bauer dans le monde d'Highlander ou si Mulder & Scully rencontrait Dexter lol)

  4. #3
    La marmotte Guerrier Avatar de Pouic
    Inscrit
    novembre 2008
    Messages
    1 155

    Par défaut

    L'article est très bon ...

    J'ai toujours eu ce rêve utopique, d'avoir un choix de dialogue quasi illimité, menant notre personnage à des aventures différentes.

    Le premier jeu qui me vient à l'esprit avec ça c'est les 9 destins de Valdo, qui comme sont nom l'indique offrait 9 histoires différentes fonctions des choix fait.


  5. #4
    Voyageur Avatar de Choopy
    Inscrit
    août 2010
    Messages
    237

    Guilde - Team
    Kernel Panic
    Pseudo AION : Choupy (Calindi)
    Classe : Assassin
    Level : 50
    Pseudo GW2 : Choupy
    Classe : Voleur
    Pseudo LOL : KP Choupy
    Champions LOL : Udyr
    Pseudo D3: Choupy
    Classe : Chasseur de démons
    Level : 60

    Par défaut

    Très bon article, la journée de boulot commence bien Par contre cet article m'a rappelé mon premier choix traumatisant ... dans un de mes premiers RPG sur PS1 .

    The Granstream Saga : j'avais 12 ans à cette époque et malgré toutes les mauvaises critiques qu'il a reçu : j'avais adoré ! ^^ (les critiques parlent de "sous-zelda" ... pfff je hais Zelda ! ^^)

    Il fallait donc choisir à la fin du jeu entre une belle princesse que nous avons sauvée du début à la fin et une magnifique pirate de l'air avec laquelle nous avons aussi passé pas mal de temps ...

    Le seul soucis c'est que j'adorais les deux persos ! que je ne voulais en tuer aucunes ! >< le choix que j'ai fais m'est resté dans la tête environ 1 semaine après la fin du jeu (bien que j'ai fini le jeu deux fois pour avoir les deux fins ^^) ... et je m'en rappelle encore maintenant ... 11 ans après ^^

    Sur ce : bonne journée

+ Répondre au sujet

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membre(s) et 1 visiteur(s))

     

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code HTML est Activé
=

Copyright ©2006 - 2013, Fureur. Pour toute information, merci de nous contacter sur Contact ou Partenariat.
Single Sign On provided by vBSSO